mediationacompagnement d'artistesformationcommunication
string(76) "Smarty error: unable to read resource: "globalcontent:formulaire-newsletter""

ACTUALITE

04/03/2008

En Italique conçoit et anime à la demande des promenades architecturales depuis le Vieux-Port jusqu'aux quartiers d'Arenc et de la Joliette. Contactez-nous pour programmer une nouvelle promenade.

23/09/2000

Dans le cadre d'un cycle de conférence initié par l'ADAPP Ouest Provence intitulé "L'art en mouvement" En Italique vous donne rendez vous une fois par mois d'octobre 2011 à  juin 2012 au cinéma Le Coluche à Istres autour du genre de l'installation.

25/05/2000

En Italique anime des circuits entre les lieux d'exposition, galerie, association, atelier d'artiste, à la demande. La proximité des lieux de diffusion dans l'hyper centre marseillais est propice à la (re)découverte de la vivacité de la création ! Contactez nous pour programmer le circuit qui vous conviendra le mieux.


Conférences

PARLONS D'ART !

Evoquons l’histoire de l’art, parlons de l’actualité de l’art contemporain devant les œuvres, il s’agit d’allier le plaisir des sens au sens. La parole du médiateur dispense les savoirs lorsque c’est nécessaire et permet à d’autres moments une prise de parole singulière.

 

Nous animons régulièrement des discussions, des débats, des conférences, sur la création d’hier et d’aujourd’hui. Ce sont des temps privilégiés pendant lesquels nous abordons la richesse de la création, nous brossons le portrait de l’artiste contemporain ou bien encore envisageons la diversité des pratiques actuelles. Dans l’idée d’une boite à outils nous animons plusieurs conférences thématiques pour permettre à chacun d’apprécier la création contemporaine.

 

Les publics visés par ces actions sont multiples, public de scolaires, d’adhérents d’association, membres de comités d’entreprises,  regroupement d’amateurs… A chaque fois le médiateur adapte son intervention et son propos en fonction du public, il s’agit d’allier le plaisir des sens au sens. Nous appréhendons les publics dans leur globalité, à partir de leurs cultures, et de leurs rapports ou de leurs non rapports à un domaine artistique, pour :
o Développer les pratiques culturelles.
o Aiguiser la sensibilité des publics.
o Former le regard.
o Soutenir l’élaboration d’une parole personnelle.
o Favoriser les rencontres autour d’une oeuvre et la communication interpersonnelle.

 

LE 11 MARS 2016 EN ITALIQUE A ANIMÉ UNE CONFERENCE QUI MELE LE JEU AUX DECOUVERTES SUR L'HISTOIRE DE L'ART POUR L'ENTRAIDE 13

C’est en mêlant la chimie, la physique ou encore l’histoire, voire les histoires, que les scientifiques comme les spécialistes parviennent aujourd’hui à déchiffrer certaines œuvres qui attirent toujours les regards mais dont l’élaboration demeure encore secrètes et mystérieuses, autant d’approches qui ont permis de lever le voile sur certains secrets. Il en subsiste encore une multitude ainsi que de canulars grotesques, de stratégies médiatiques pour élargir le champ de l’art, d’anecdote surprenante à l’origine de l’invention de l’abstraction et même de « suicide lent » pour changer d’air et d’habitudes voire de style ! L’histoire de l’art est pleine de surprises bizarres et d’énigmes étranges ! Cette conférence est l’occasion d’un jeu parsemé d’indices qu’il faut réunir pour trouver les bonnes réponses… Une conférence ludique et participative.

 Le rébus - Man Ray, 1938.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Livourne-Pietro Luridiana, Pierfrancesco Ferrucci, Michele Ghelarducci, 1984. 

 

 

 

Intérieur - Edgar Degas, 1868-1869.

 

 

 

Kryptos-Virginie, CIA, Jim Sanborn, 1990

 

 

 

 

 

 

LE 20 MAI 2016 EN ITALIQUE ANIMERA UNE AUTRE CONFERENCE SUR L'ART CONTEMPORAIN POUR L'ENTRAIDE 13

Vous évitez de fréquenter les expositions contemporaines, c'est presque devenu un reflexe pour vous ! Aussi lorsque vous vous retrouvez devant une oeuvre contemporaine vous avez du mal à saisir de quoi il s'agit... Vous pensez peut-être que ce n’est pas pour vous ou que ces artistes se moquent de nous ? Deux mots suffisent à qualifier votre attitude : c'est trop ! Trop mal fait ! Trop coûteux (lorsque vous entendez les montants d'une oeuvre à la télé) ! Trop bizarre lorsque vous vous attardez sur les matériaux utilisés ! Trop obsène même parfois ! Vous pensez qu'ils ne respectent plus rien ou alors vous pensez que vous n’y comprenez rien, vous détestez ce qui est qualifié d'art contemporain !

Je vous propose de venir découvrir une panoplie de rejets ainsi que leurs origines (et parfois leurs principaux auteurs) à l’aide de plusieurs œuvres et démarches artistiques que nous commenterons…

Présentation succinte des thématiques que l'association aborde lors de ces rencontres avec le public :
« Une œuvre a-t-elle forcement une forme précise ? ». Les pratiques artistiques contemporaines flirtent les unes avec les autres, les idées, les concepts, les attitudes peuvent être à eux seuls des œuvres. Afin de mieux comprendre les œuvres contemporaines, parlons de la place de l'objet, du ready-made, de l'installation, des dispositifs…

 

« L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art ». L'abstraction est l’une des principales tendances de la peinture et de la sculpture du XXe siècle qui recouvre des mouvements extrêmement divers. Découvrons les artistes et les mouvements qui remettent en question le langage de l'art.

 

 « L’art au corps ». Après la découverte du corps dans les années 60 et 70, le corps est aujourd'hui le médium privilégié des artistes, c’est un moyen par lequel ils s’expriment. A la croisée de pratiques très diverses, nous évoquerons les diverses solutions formelles liées au corps, de l’utilisation du corps et de sa trace à la performance jusqu'au travestissement…

 

« Comment mettre le monde à sa portée ? ». Depuis la fin des années 60 une génération d’artiste va associer art et vie dans une expression intime. Le caractère de ces œuvres semble très personnel, même intime et pourtant (paradoxalement) nous nous sentons concerné par elles. Leurs sources d’inspiration vont du polar à la bande dessiné en passant par l’actualité, l’histoire, les faits divers.

 

« Que montre la photographie ? Que cache la photographie ? ». La photographie qui est née sous le signe de la science n’est plus uniquement un instrument privilégié de la description. Nous apprécierons plusieurs images  du photo-journalisme, à la photographie plasticienne, en passant par la photographie de mode.

 

« Peut on être peintre aujourd’hui ? ». La société toute entière produit des images, la télé, les marques, le passant avec son téléphone portable, l’univers de l’image n’est plus la compétence exclusive de l’artiste. Certains artistes font pourtant le choix de la peinture. De quoi nous parle les peintres aujourd’hui et comment le disent-ils ?

 

« L’idiotie en art ! ». Envisageons l’idiotie comme un mode de pensée, et le rire comme un axe de lecture pour aborder l’art contemporain… Le rire est une réaction à l’humour, à la dérision, au mauvais goût, à l’incohérence, au ridicule, ce sont aussi plusieurs veines exploitées par les artistes.

 

« Le territoire du spectateur ». Hier encore, le tableau offrait un cadre et un format, à présent nous devons nous contenter de fragments ! Les relations entre le spectateur et l'œuvre ont fortement évolué, l'œuvre contemporaine ouvre d'autres relations avec le spectateur… Des relations plus intimes.

 

« Le portrait ». Le portrait est un genre très ancien. Quelles sont ses origines ? Que lit-on dans le portrait, les conflits, les doutes… Artaud dit chercher en dessinant ses visages « le secret d’une vieille histoire humaine…». Nous parlerons d’un genre toujours à la mode chez les artistes contemporains.

 

« Le sud et les peintres ». A Marseille l’Estaque a inspiré Renoir, Braque, Derain, Dufy et tant d’autres. Le soleil de la Provence inspire les artistes, Van Gogh était à la recherche de la haute note jaune, de l’impressionnisme au fauvisme en passant par les surréalistes, pourquoi cette lumière si particulière a-t-elle attirée les artistes qui ont façonné l’art du XX em siècle, Van Gogh à Arles, Cézanne à Aix, Picasso à Antibes, Matisse à Nice…

 

« Figuration et abstraction ». Au début du XXe siècle, les artistes remettent en question le langage de l'art et proposent, presque simultanément dans les divers pays européens, la formule de l'art abstrait. Découvrons les principales tendances de la peinture et de la sculpture du XXe siècle qui s'opposent à l'art figuratif. Comment traduire l'émotion par la forme et la couleur, sans recourir à la représentation ou à l'évocation de la réalité ?