mediationacompagnement d'artistesformationcommunication
string(76) "Smarty error: unable to read resource: "globalcontent:formulaire-newsletter""

ACTUALITE

04/03/2008

En Italique conçoit et anime à la demande des promenades architecturales depuis le Vieux-Port jusqu'aux quartiers d'Arenc et de la Joliette. Contactez-nous pour programmer une nouvelle promenade.

23/09/2000

Dans le cadre d'un cycle de conférence initié par l'ADAPP Ouest Provence intitulé "L'art en mouvement" En Italique vous donne rendez vous une fois par mois d'octobre 2011 à  juin 2012 au cinéma Le Coluche à Istres autour du genre de l'installation.

25/05/2000

En Italique anime des circuits entre les lieux d'exposition, galerie, association, atelier d'artiste, à la demande. La proximité des lieux de diffusion dans l'hyper centre marseillais est propice à la (re)découverte de la vivacité de la création ! Contactez nous pour programmer le circuit qui vous conviendra le mieux.


Coordination Patrimoines et Créations 2/3e

En Italique s'est engagée activement depuis le mois de mars 2011 avec la Mairie de secteur des 2/3e arrondissements et plusieurs professionnels, habitants, usagers qui considérent les patrimoines naturels et culturels de ce territoire comme une ressource vivante et citoyenne fondatrice de tout processus de développement durable. En Italique participe à l'organisation des réunions, à l'animation des balades exploratoires, aux relations avec les partenaires institutionnels et associatifs, à la mise en oeuvre des actions lors des Journées Européennes du Patrimoine et à l'animation du blog de la CP 2/3e.

Visitez le blog de la Coordination Patrimoines et Créations 2/3e

 

 

 

 

 

 

 

MÉMOIRES EN DEVENIR - Rencontres méditerranéennes  - Jeudi 2 - Vendredi 3 - Samedi 4 Juillet 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant dix-huit mois maintenant, la Coordination Patrimoines et Créations a participé à une aventure culturelle grâce à l'action recherche initiée et menée par Gilles Suzanne, elle s'est finalisée avec la réalisation de rencontres ouvertes aux publics. Des rencontres propices à la participation de plusieurs acteurs culturels de la Méditerranée qui dévellopent des actions patrimoniales.

Ces rencontres sont organisées dans le cadre des actions développées par la Coordination Patrimoines et Créations par les associations Transverscité et En Italique, elles sont réalisées grâce au concours de la Bibliothèque Départementale de Prêt des Bouches-du-Rhône, du Ministère de la Culture et de la Communication, du Laboratoire d’Études en Sciences des Arts (LESA-EA3274), de l'Université Aix-Marseille et de la Mairie du 2e secteur qui accueille l'exposition qui a été inaugurée le jeudi 2 juillet à 19h « Outils, fabrique, processus » de Dominique Cier et Driss Aroussi, elle est accompagnée de plusieurs cartes postales éditées spécifiquement pour cette occasion. 

Suivez ce lien pour découvrir le programme des ces journées, 2, 3 et 4 juillet 2015.

 

 

 

 

Suivez ce lien pour découvrir les portraits de plusieurs membres de la CPC

 

 

MÉMOIRES EN DEVENIR - Rencontres méditerranéennes

 

Jeudi 2 - Vendredi 3 - Samedi 4 Juillet 2015

 

La notion de patrimoine, à sa simple évocation, semble inscrire ce qu’elle qualifie dans une sorte de constance et de permanence transhistorique et culturelle. Pourtant, ce sentiment d’immuabilité des faits, des savoirs et des objets qu’inspire le patrimoine, résiste assez mal à l’ensemble des processus de patrimonialisation dont sa construction procède aujourd’hui.

Ces journées seront l’occasion de découvrir et d’interroger des expérimentations patrimoniales actuellement en cours dans l’espace méditerranéen, monde fragmenté, véritable chaos des mémoires et des histoires, que ces initiatives, processus de patrimonialisation transversaux et hétérogènes, signalent malgré tout comme le territoire et l’écologie d’un devenir patrimonial commun. Elles donneront un aperçu des manières et des modes concrets selon lesquels se construit aujourd’hui le patrimoine dans l’espace méditerranéen.

Gilles Suzanne

LE PROGRAMME DU JEUDI 2 JUILLET 2015 

09.00. Accueil à l’Université d’Aix-Marseille (Amphithéâtre Charve, Site Saint-Charles-Marseille)


09.30. Introduction aux Rencontres Mémoires en devenir 

Atelier 1. Des patrimoines en création ? 


10.00-12.00. Phase 1 : 2 Balades patrimoniales proposées par la Coordination Patrimoines et Créations.
 

 
POUR PARTICIPER A CES BALADES IL EST INDISPENSABLE DE S'INSCRIRE PAR MEL : contact@enitalique.fr 
 

14.00-15.30 Phase 2 : Suite de l’atelier 1 (à la Bibliothèque départementale de prêt)

Lors de ce workshop, les membres de la Coordination patrimoines et créations se proposent d'aborder la balade urbaine, sous ses diverses caractéristiques, comme outil de patrimonialisation. L'atelier s'effectuera à partir de deux balades proposées dans la matinée. C'est, bien entendu, sur la multiplicité et la diversité des procédés que ces balades mettent en œuvre, ainsi que sur leurs finalités, que ce workshop nous permettra d'échanger et d'avancer.
Animé par : Hélène Hatzfeld, Natalie Meissner, Laurent Cucurullo


Atelier 2. Images et mémoires en mouvement

 

16.00-16.40. Échanges avec Stephanos Mangriotis et Driss Aroussi, photographes
animés par Laurent Cucurullo, En Italique.

 

Images Driss Aroussi

 

 

 

 

 

 

 

 

Images Stephanos Mangriotis

 

 

 

 

 

 

 


 

16.40/17.00 : discussion

19.00 - Vernissage de l’exposition de Driss Aroussi, Dominique Cier : « Outils, fabrique, processus », par Mme le Maire des 2/3e arrondissements Lisette Narducci. 
 

 

Cette exposition comporte 3 photographies de Francis associé à la CPC depuis sa création en 2011

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE PROGRAMME DU VENDREDI 3 JUILLET 2015 

À la Bibliothèque départementale de prêt des Bouches-du-Rhône

09.30 – Discussion avec Mme le Maire des 2/3e arrondissements autour de l’adoption des principes de Faro par la Mairie des 2/3e arrondissements, en l'absence de Madame le Maire c'est M. Didier Dropy en tant qu'élu à la culture de la Mairie de secteur qui la représentera. 

 

Atelier 3. Regards croisés sur des patrimoines en devenir

10.00-10.40. Aadel Essaadani, Racines, Casablanca
10.40/11.00 : discussion
11.00-11.40. Metair Kouider, Bel Horizon, Oran
11.40/12.00 : discussion
14.00 -14.40. Ahmed Hassan Moustafa, Save Alex, Alexandrie

14.40/15.00 : discussion 

  

Atelier 4. Mémoires, action collective et transversalités

15.00-16.00. projection

16.00/16.30 : discussion avec Maurizio Memoli, Université de Cagliari et Claudio Jampaglia, auteur et producteur, Prospekt 

17.00-18.00. projection

18.00/18.30 : discussion avec Agnès Deboulet et Rainer Hoddé 


LE PROGRAMME DU SAMEDI 4 JUILLET 2015  
À la Bibliothèque Départementale de Prêt des Bouches-du-Rhône


10.00 – Table ronde : 

Penser Faro, agir local, quelle valeur pour le patrimoine ?

Discussion autour d’une recherche-action.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivez ce lien pour télécharger le programme de ces journées / juillet 2015

DECOUVREZ LES PORTRAITS DE DOMINIQUE CIER INSPIRÉ PAR PLUSIEURS MEMBRES DE LA COORDINATION PATRIMOINES ET CREATIONS DES 2-3e arr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  PORTRAIT D' ISABELLE

Les 2e et 3e arrondissements de la ville de Marseille ont une histoire qui traverse les siècles et possèdent un patrimoine culturel unique. Il est pertinent, légitime et urgent de favoriser la réinscription du corps social et le maillage d'individus et de collectifs acteurs entre les équipements existants. Il faut donc travailler à l'émergence des contenus, de cette connaissance à partager. 

Le travail de cette coordination

PATRIMOINES ET CREATIONS 2/3e consiste à :

- Donner un cadre commun à l'émergence des contenus.

- Favoriser l'appropriation des principes de la convention de Faro.

- Elaborer des applications et en premier lieu des balades patrimoniales.

 

Balade sonore sur la digue du large, avec Radio Grenouille, juillet - octobre 2012

En ce moment la Coordination Patrimoines et Créations prépare activement les prochaines journées Européennes du Patrimoine et participe à la réalisation d'une balade sonore avec Radio Grenouille. Cette balade sonore évoque l'histoire et l'actualité de la digue du large, tout un pan de l'histoire marseillaise !

 
Le pharse Sainte Marie au bout de la digue du large.

 

 

 

Au cours de nos dernières réunions, deux axes de travail se sont dégagés, leur caractère transversal s'articule assez naturellement avec la plupart des projets en route ou des envies des uns et des autres... Au fil de l'année 2012 nous avons investigué ces deux axes : les espaces publics oubliés et la digue et l’espace portuaire

Les espaces publics oubliés
Délaissés urbains, Espaces sans affectation fixe, tunnels, friches, zones... Autant de termes différents qui ont émergé au fil de nos échanges. Ils sont révélateur de la difficulté de nommer ces nombreux espaces publics présents dans nos quartiers et dont on ne sait plus trop comment leur redonner un « sens commun » ou le « sens du commun ».

Ces espaces sont éloquents à plusieurs titres, ils montrent des dysfonctionnements dans la gestion de l'espace public, questionne sur les définitions (espace public, espace commun...) et en même temps ils nourrissent des imaginaires, l'impression de potentiels d'usages…

Joliette, Arenc, Panier, Belle de Mai, St Mauront… ce sont aujourd’hui des quartiers où la petite musique concrète du quotidien est rythmée par le son des marteaux piqueurs. Ici le piéton rencontre plusieurs chantiers au fil de ses trajets, il découvre de nouvelles déviations jour après jour. Pour l’habitant, l’usager voire le simple touriste c’est un fait, quelque chose se passe ici !
Au fur et à mesure qu’une nouvelle topographie émerge et que les formes de cette partie la ville évoluent il appartient à chacun d’entre nous de reconsidérer et parfois même de (re)définir ses points de repères.

Le point de repère structure la ville, il détermine l’ordonnancement des habitations, la circulation, il nous sert de référence. Ce n’est pas nécessairement le monument, l’école ou l’institution, c’est aussi ce lieu discret ou silencieux, oublié parfois. Micro – jardins, terrains inoccupés, immeubles condamnés, passages ou impasses… Ils se démarquent bien souvent de la grisaille urbaine.

Et vous, lorsque vous pensez à ces lieux singuliers, oubliés ou délaissés qui sont dans les 2/3e arrondissements que citez vous spontanément ?


 

 

 

 

 

Les caves des Docks, quartier d'Arenc.

Les citernes des Moulins, quartier du Panier.

 

La digue et l’espace portuaire
Nous souhaitons poursuivre le développement de la question du port entrouverte avec la digue du large lors des dernières Journées Européennes du Patrimoine. Avec cet axe de travail nous nous intéressons aux relations entre la ville, le port et la mer…

Le Marseille de demain souhaite renouveler le contact de la ville avec le port et la mer, on assiste à une reconquête du littoral et au développement du tertiaire et du tourisme.
Le site formé par le Fort Saint-Jean, le môle J4 et la Major est un véritable point de liaison entre le quartier du Vieux Port, le nouveau port et les quartiers nord. A court terme ce site va se développer avec La Cité de la Méditerranée. Une façade urbano - portuaire longue de 2,7 km totalisant 110 hectares, qui commence au bout du Vieux-Port pour finir au pied de la tour CMA – CGM.

Souvenons nous que les différents quartiers qui bordent aujourd’hui le port n’existaient pas au début du 19e siècle, seul Arenc apparaissait. Aren, Arens, Arena, Areno autrement dit sable. En 1830 c’était une grande plage entrecoupée de rochers, où se jettent les rivières des Aygalades et de Plombières. A l’intérieur des terres, il y a un hameau, c’est Arenc situé à 2,5 km de l’enceinte de la ville il ne compte que 322 habitants. Aujourd’hui à Arenc il n’est plus possible de voir la mer que par intermittence et un point de vue en hauteur. Paradoxalement le traitement architectural des constructions récentes rappelle la mer et le trafic portuaire. A voir le galet des Archives et bibliothèque départementales Gaston Defferre, le Collège Jean Claude Izzo et l’entrée de son amphithéâtre en acier corten qui fait écho à la précédente réhabilitation de la place de la Joliette... autant de signes qui symbolisent l’environnement portuaire tel qu’on peut l’imaginer.

Tout est là pour nous faire penser à cette image du Marseille ville portuaire au cœur des échanges et du trafic maritime. Ce qui n’était déjà plus le cas lorsqu’on a édifié ces édifices puisque la majorité du trafic de marchandises s’est déplacé du côté de Fos depuis plus d’une vingtaine d’année…

  

48 HEURES CRHONO A LA FRICHE DE LA BELLE DE MAI

Une proposition de En Italique pour la Coordination Patrimoines et Créations 2/3e, avec la participation motivée et motivante de Laure, Marine, Julie, Violette, Nora, Yvette, Francis, Nicolas, Tabasco Vidéo, Julien et Loïs de Radiolab, toute l'équipe de Zinc et particuliérement Magalie, Alfons Alt, Adelin Schweitzer et Christine Coulange de Sisygambis !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre des 48 h Chrono nous avons animé deux balades, de 4h du matin à 6h, les 19 et 20 mai 2012.

Nous considérons la Friche de la Belle de Mai comme une ville dans la ville, une fabrique culturelle et artistique. Contrairement au célèbre adage nous faisons le pari que s’il existe quelque chose qui se discute à la Friche de la Belle de Mai c’est justement des couleurs et des goûts… Peut-on traduire par des mots ce qui touche notre sensibilité, ce qui suscite notre enthousiasme ou notre réprobation, ce qui nous émeut ou nous laisse indifférent ?
Nous faisons le pari que la réponse est oui !
N’est-ce pas le partage d’émotions et de paroles qui nous permettent de mettre des mots sur nos expériences communes ?

Cette balade est ponctuée de plusieurs stations. Chaque arrêt met l’accent sur la démarche artistique ou culturelle d’une sélection d’opérateurs qui résident à la Friche sous la forme d’une installation, d’une projection, d’une performance collective… Lors de chaque station nous associons une saveur culinaire à la découverte ou à la rencontre. Cependant libre à chacun de choisir l’élixir qui lui conviendra le mieux avec la dégustation de saveurs qui s’inscrivent dans la continuité de la nuit : « Une sorte d’after » (Repoussons les effets de la gueule de bois aux effets redoutables, maux de tête, nausées, fatigue, tremblements, troubles du rythme cardiaque, chute de la tension… Contrairement à ce que l'on pense ils ne sont pas la conséquence de la présence d'alcool dans le sang mais d’un taux d’alcoolémie proche de zéro) ou de saveurs qui facilitent le réveil : « Un before avant l’heure ».

Nous envisageons la balade comme un voyage. Un voyage qui n'est pas un moyen mais un but et parce que tous les moyens de locomotion sont valables nous privilégions un déplacement sensible.
C’est le principe du voyage immobile que nous avons exploité. Disons simplement que le voyage n'est pas un moyen mais le but de cette balade et parce que tous les moyens de locomotion sont valables nous privilégierons un déplacement sensible.

Un voyage « de la Méditerranée à l’océan indien » avec Sisygambis.

Un voyage culinaire avec l'animation d'un a
telier cuisine en amont et pendant la balade, Food Lab avec le concours de ZINC.

Un voyage virtuel avec ZINC et l'exposition / activation du SIMSTIM d’Adelin Schweitzer.

Un voyage photographique avec la visite de l'atelier d'Alfons Alt.

Un voyage sur les ondes avec Radio Grenouille.
Animation / participation à une émission en directe.

Un voyage musical avec l'animation d’un blind test.

Suivez ce lien pour visionner une balade filmée par Tabasco Vidéo.


Au cours des balades, visite de l'atelier et rencontre avec Alfons Alt, expérimentation du Simstim d'Adelin Schweitzer. 

Emission radio le 19 mai de 5h à 5h30 : « Matinée lunatique » avec la complicité de Marine et de Yvette... Parlons de ce qui nous transporte... Est-ce la même chose pour chacun d'entre nous ? Evidemment non, pourtant nous traversons tous et toutes des expériences qui sans être très intimes nous transportent. Parlons de nos madeleines, non pas d’une grande et intimidante recherche mais plutôt de ces savoureuses miettes de madeleine que l’on picore sur le coin d’une table jusqu’à ce qu’il n’en reste plus !
Le souvenir d’un voyage dans un pays lointain ou des panisses mangés à l’Estaque - plage, des paroles échangées lors d’une soirée bien arrosée qui bouleverse les sens à moins que ce ne soit l’odeur de la coriandre fraîche sur les doigts, ou encore l’impression d’être chez soi lorsqu’on rencontre des amis au hasard de la vie, le choc ressenti lors d’une rencontre artistique...




 

 

 

 

 

 

 

 

Au fil de l'année les membres de la CP 2/3e se réunissent pour partir à la recherche des savoirs-faire oublié ou des petits métiers, ils explorent nos quartiers en quête des lieux d'exceptions innacessibles ou fermés aux publics, nos rdv sont réguliérement ponctués de balades exploratoires et de rencontres inattendues !

 

 

Visite de la crypte de la nouvelle Major filmée par Tabasco Vidéo lors de la balade du 31 mai 2011.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Instantanées lors des Journées Européennes du Patrimoine 2011

 

 

 

 

 

A l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2011, les 16 et 17 septembre 2011, la Coordination patrimoines et créations des 2/3e arrondissements a mené plusieurs initiatives, visite de la digue du large et du service des Phares et Balises, rencontres, balades urbaines, projections de films, interventions artistiques etc. Les membres de la CP ont accueilli leurs collègues marseillais et étrangers appliquant déjà les principes de la convention de Faro, en présence de représentants du Conseil de l'Europe et de Marseille Provence 2013.

Téléchargez le programme de la CP 2/3e lors des JEP 2011

  

La Major et les croisiéristes.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contactez la Coordination Patrimoines et Créations 2-3e par mel à cette adresse  contact@enitalique.fr



Page précédente : QUARTIERS LIBRES | imprimer | Page suivante : Intermèdes