mediationacompagnement d'artistesformationcommunication
string(76) "Smarty error: unable to read resource: "globalcontent:formulaire-newsletter""

 

 


Accompagnement d'artistes

COLLEGE JACQUES PREVERT ET LYCEE VICTOR HUGO MARSEILLE

 

Intervenant et artiste : Nicolas Mémain - Médiateurs / association En Italique.

 

Intervention au lycée Victor Hugo :

Pour le Lycée Victor Hugo, parcours dans les quartiers autour de la Porte d'Aix, jusqu'à la Gare Saint-Charles, espace public majeur de la ville. Il y a là des bâtiments de qualité, comme la Bibliothèque de l’Université de Fernand Pouillon, l’Hôtel de Région de Claude Parent, mais aussi la Cité Universitaire Gaston Berger ou les HLM du Racati. Ce secteur apparemment chaotique et déstructuré porte les traces de projets urbains successifs que nous pourrions retracer et expliquer, de l’ancienne structure de la place d’avant 1930 à Euroméditérranée. Nous commenterions la restructuration du secteur de l’Hôtel de l’Arbois dans les années 30 à 50, le projet de Centre Directionnel des années 70, avec l’arrivée de l’autoroute, et celui du secteur Sainte-Barbe dans les années 80.

Intervention au collège Jacques Prévert :

Pour le Collège Jacques Prévert à Frais-Vallon, visite de Frais-Vallon, avec possibilité d'aller à pied jusqu'à Bois-Lemaître ou le Petit Séminaire, autres grands ensembles voisins dont les histoires sont très différentes. Il serait bon de faire sortir ces enfants de leur quartier, en les amenant voir d’autres constructions conçues par le même architecte, André Devin, comme les deux tours du Pharo. Est envisageable aussi une visite de la Cité Radieuse, car les barres de 9 étages de Frais-Vallon sont de vraies petites unités d’habitation. Ou une visite de l'Hôtel du Département facilement accessible en métro.

 

Présentation de Nicolas Mémain :
Je suis né en 1974 et j’ai suivi des études d'architecture à Bordeaux. Je vis à Marseille depuis 2000, où je pratique la promenade urbaine en tant qu'activité artistique.
Il s’agit d’une pratique en réaction aux médias de masse. C’est une culture émergente, celle de la chose construite, une culture tout autant visuelle que tactile, une chose de l’esprit qui s’intéresse à ce qui se passe en bas de chez vous et que vous ne voyez pas, qui est tout autant tactile que visuelle, et qui, comme les arts plastiques, transmet des émotions non verbales.
Mon domaine de prédilection est la ville des années de croissance, celle des Trente Glorieuses, mais mon intérêt s’étend de la fin du XIXe à aujourd’hui, et embrasse donc plus des trois-quarts de notre environnement quotidien. Mon port d’attache est Marseille, sans cesse re-découverte et réévaluée à chaque voyage loin d’elle. Mon travail de documentation et d’études s’appuie sur les publications, les archives, des témoignages.

 



Page précédente : Atelier Christian Nicosia | imprimer | Page suivante : Francis de Hita