mediationacompagnement d'artistesformationcommunication
string(76) "Smarty error: unable to read resource: "globalcontent:formulaire-newsletter""

ACTUALITE

04/03/2008

En Italique conçoit et anime à la demande des promenades architecturales depuis le Vieux-Port jusqu'aux quartiers d'Arenc et de la Joliette. Contactez-nous pour programmer une nouvelle promenade.

23/09/2000

Dans le cadre d'un cycle de conférence initié par l'ADAPP Ouest Provence intitulé "L'art en mouvement" En Italique vous donne rendez vous une fois par mois d'octobre 2011 à  juin 2012 au cinéma Le Coluche à Istres autour du genre de l'installation.

25/05/2000

En Italique anime des circuits entre les lieux d'exposition, galerie, association, atelier d'artiste, à la demande. La proximité des lieux de diffusion dans l'hyper centre marseillais est propice à la (re)découverte de la vivacité de la création ! Contactez nous pour programmer le circuit qui vous conviendra le mieux.


QUARTIERS LIBRES

En Italique collabore depuis 2011 avec la Mairie du 2e secteur de la ville de Marseille qui a souhaité mettre en place un projet de développement culturel durable.

RENDEZ VOUS SUR LE BLOG DE QUARTIERS LIBRES POUR SUIVRE L'EVOLUTION DE CE PROJET, LES ATELIERS MENÉS ET LES INVITATIONS OU LES PROPOSITIONS DE PARTICIPATION... 

A ce titre En Italique participe à la conception et à l'initiation de ce projet qui s'inscrit dans la réflexion qui est en cours à la Mairie du 2-3e avec un ensemble de partenaires autour de la Convention Cadre du Conseil de l'Europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société (Faro 27/10/2005).

Cette construction commune se concrétisera par plusieurs projets de 2011 à 2015, des équipes artistiques, des plasticiens venant du bassin méditerranéen seront invités à confronter leurs pratiques à celles des opérateurs culturels des 2/3e dans un esprit d'ouverture et d'échanges mutuels.

La présence de nombreux acteurs culturels, artistes, animateurs sociaux, bénévoles, responsables de structures dans ces quartiers est représentative d'une extrême diversité d'initiatives culturelles, sociales, artistiques et d'une vivacité évidente que nous souhaitons valoriser. Le contexte actuel conjugué aux récentes mutations urbaines et aux nombreux chantiers programmés dans ces arrondissements nous semble particulièrement propice à l'élaboration d'actions sensibles à la fois à la notion de citoyenneté et à l'excellence artistique.

On assiste au remodelage de cette partie de la ville, parfois au détriment de la dimension historique de ces quartiers qui conservent pourtant dans les bâtiments, les rues, les places et pas seulement les monuments, les traces du temps et des différentes migrations. Nous souhaitons tisser avec cette réalité, afin de créer des situations artistiques et culturelles pour et avec les publics, habitants, usagers, touristes, des formes qui se traduiront par de la participation et de l'implication.

Créons de nouveaux points de vue sur la ville afin d'augmenter le territoire de l'art, à côté des lieux qui lui sont habituellement dédié !

Le Vieux-Port en chantier, décembre 2012.

Vous trouverez ci-joint les différents journaux créés au fil des ateliers de Quartiers Libres à télécharger... Et sur le site du MuCEM partenaire de QL en 2013 et en 2014 d'autres informations.

JOURNAL QUARTIERS LIBRES 2013 "TABULA RASA"

JOURNAL QUARTIERS LIBRES 2014 CIERES

JOURNAL QUARTIERS LIBRES 2014 ADELIES

JOURNAL QUARTIERS LIBRES 2014 SUD FORMATION

JOURNAL QUARTIERS LIBRES 2014 COORDINATION PATRIMOINES ET CREATIONS

JOURNAL QUARTIERS LIBRES S'EXPOSE AU CENTRE DE CONSERVATION ET DE RESSOURCES DU MUCEM (JANVIER 2015)

PIECE DE THEATRE ECRITE PAR DOMINIQUE CIER A L'OCCASION DE QUARTIERS LIBRES 2013

JOURNAL QUARTIERS LIBRES 2015 CONTE A SAINT-MAURONT

JOURNAL QUARTIERS LIBRES JANVIER 2016 SAINT-MAURONT ET SAINT-LAZARE

PLANCHE 2/3 DE BD-REPORTAGE QUARTIERS LIBRES 2015-2016

PLANCHE 3/3 DE BD-REPORTAGE QUARTIERS LIBRES 2015-2016

JOURNAL QUARTIERS LIBRES 2 BALADES POUR LES JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE 2016

LE PROGRAMME DE KLAP (JANVIER 2016) PARTENAIRE DE QUARTIERS LIBRES 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

En 2012, Quartiers Libres invite Alfons Alt, artiste résident de la Friche de la Belle de Mai. Depuis 1993 date à laquelle il met au point un atelier expérimental sur les procédés alternatifs en tant que Photographe et coloriste, alto typiste, Alfons Alt développe une oeuvre sensible aux transformations, altérations et autres mouvements liés au temps qui passe. « Avant chaque prise de vue, j’enquête sur la représentation de son sujet, la culture qui l’accompagne, ses fonctions emblématiques et opère une totalisation de cette imagerie. Le développement peut prendre une semaine, ça me laisse le temps de rêver à mes images ! Par opposition à un artiste conceptuel dont la démarche et l’idée priment, moi, je regarde éclore mon œuvre. Sans cesse, mes machines ont besoin de réparations. Ma technique est en voie de disparition. Un jour, je ne pourrai plus créer comme aujourd’hui et devrai passer à autre chose. » Alfons Alt.


  

2011 - 2012 premier territoire investigué : la Joliette / la rue de la République / le Boulevard des Dames / Arenc.

A deux pas de la place de la Joliette siège « la petite défense » le quartier d’affaires d’Euroméditerranée, dans la perspective de la rue de la République. Cette artère haussmannienne made in Marseille connaît une histoire cyclique, puisque nous sommes passés des programmes hygiénistes de Napoléon III et du baron Haussmann à une volonté de « renaissance » sous l’impulsion d’Euromediterranée. Depuis 150 ans dans cette partie de la ville ce qui se retire est mis en avant et on assiste à de nombreux paradoxes. C’est manifeste sur la place de la Joliette où la mer pourtant si proche est inaccessible. A cet endroit, le projet des terrasses du port permettra un accès visuel sur le Grand Port Maritime de Marseille Fos comme un paysage merveilleux retrouvé et rendu aux marseillais.

Sur ce territoire les représentations qui s’incarnent dans l’architecture ne cessent de réinventer le mythe de « Marseille la méditerranéenne » ou de « Marseille, Porte de l’Orient ». Exemple rue Mazenod où subsistent encore plusieurs enseignes liées au trafic portuaire, idem avec la cathédrale de la Major qui célèbre le « Marseille Porte du Sud », c’est encore le même processus avec le Mucem de Rudy Riciotti en cours de construction et avec la Cité de la Méditerrané. C’est ce mouvement lié aux mutations urbaines, aux représentations qu’elles suscitent et qu’elles rencontrent que nous souhaitons investiguer avec le concours du CIRVA (Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts Plastiques).

Le CIRVA est un atelier de recherche et de création artistique qui n’est pas ouvert au public, ce n’est pas sa vocation, pourtant sa présence discrète dans ce quartier prolonge l’idée du génie artistique, l’activité y semble mystérieuse ou inconnue. De la même manière que "ce qui se retire est mis en avant" le long de la rue de la République ou sur la place de la Joliette », on ne devine pas la somme de collaborations ni le partage d’expériences qui se cache derrière chaque création du CIRVA.

 

Pourtant à bien y regarder derrière chaque oeuvre il y a des échanges entre l’artiste et les techniciens, les maîtres verriers, une somme de recherches et de désirs partagés. Ici quelque chose de différent se passe, quelque chose qui dépasse le rapport habituel que nous entretenons avec une production artisitique, un rapport de fascination trop souvent. Lorsque le travail relatif à la fabrication de l’œuvre n’est pas perceptible alors on ne devine plus le travail de l’artiste, on perçoit la forme comme n’ayant pas nécessité autant d’efforts, de tentatives… Ce rapport aux œuvres peut encore séparer le public de ce qu'il peut en l'empêchant de reprendre la question que l'artiste a saisie et mise en forme. 

 

Quartiers Libres 2012 collabore au projet pédagogique du CICRP, Centre Interdisciplinaire de Conservation et de Restauration du Patrimoine situé à la Belle de Mai avec le Collège Jean Claude Izzo.

Depuis sa création, le CICRP s'associe à l'Education nationale et à son action artistique et culturelle (Histoire des arts) en accompagnant le programme pédagogique Ecoles-collèges-lycées "Espaces de villes/Images de villes-Villes et musées". Il est conduit par Noël Casanova, professeur détaché par l'Education Nationale. Ce programme, auquel participent chaque année de nombreux établissements scolaires de l'Académie d'Aix-Marseille et quelques uns des Académies voisines (Nice et Montpellier), développe la sensibilisation des élèves au patrimoine, à sa "lecture" dans la ville, à sa compréhension, qui traverse toutes les formes de la culture, comme à sa conservation. Il intègre une initiation à diverses pratiques et métiers artistiques (photographie, maquette, vitrail, céramique, écriture...) en même temps qu'un contact avec les métiers de la conservation du patrimoine dans les musées, archives, bibliothèques et, au CICRP, avec ceux de la conservation-restauration. C'est une invitation aux voyages, imaginaires et réels, dont les points de départ sont des objets et des lieux du patrimoine.

Le calendrier de Quartiers Libres en 2012,

le premier trimestre sera consacré aux démarchages et aux diverses rencontres avec les publics visés, ainsi qu’à la présentation du projet auprès des structures socioculturelles, établissements scolaires, tissu associatif, précisons que ce travail a commencé dès 2011.

Le second, le troisième trimestre et le quatrième trimestre sont consacrés à la réalisation d’actions culturelles (ateliers, balades urbaines, sorties, visites, rencontres) avec plusieurs structures culturelles, socioculturelles et des établissements scolaires.

Le premier trimestre 2013 sera consacré à la création d’une œuvre avec la participation des publics sollicités. 

Les actions culturelles programmées au fil de l'année 2012 : ateliers créatifs, parcours urbains, rencontres et visites (de l’équipement culturel à l’entreprise historique en passant par les lieux de création) nous donneront l’occasion de rendez vous réguliers avec les publics.

La restitution finale, fin 2012 montrera la « genèse d’une œuvre », à quel point elle résulte d’une somme d’idées, de regards et de sensibilités. Il s’agit de montrer comment un projet change, évolue, se transforme au contact de ses multiples acteurs. Considérons cette finalisation comme quelque chose qui se raconte, comme une histoire, quelque chose qui nous re-lie et non pas qui se dé-finit et s’épuise par une "simple" contemplation.

Quartiers Libres est soutenu par plusieurs partenaires et particulièrment depuis 2011 par le Conseil Général des Bouches du Rhône et par la Fondation BNP PARIBAS dans le cadre de son programme intitulé Projet Banlieues.

Rendez vous sur le blog de QUARTIERS LIBRES POUR SUIVRE L'ACTUALITÉ DE CETTE AVENTURE CULTURELLE ET ARTISTIQUE !

Avec les stagiaires de PPIM et de SARA au CIRVA, octobre 2012.